Developpement durable

Dans l’Antiquité, le fait d’être pleinement reconnu citoyen, c’est à dire de participer à la vie de la cité, constituait un privilège.

Depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et, plus récemment, l’établissement du suffrage universel pour les hommes et les femmes, chaque individu ayant la nationalité française est devenu un citoyen à part entière. C’est une chance que n’ont pas tous les êtres humains aujourd’hui sur la planète.

N’oublions jamais le combat de nos ancêtres pour accéder à ce droit élémentaire qu’est LA CITOYENNETÉ.

Developpement Durable

En trente ou quarante ans, l’environnement de notre planète a connu une évolution sans précédent. Un milliard d’habitants en 1800, 3 milliards en 1960…Les 6 milliards d’habitants que nous sommes, 20 ans après avoir franchi celui des cinq milliards. Les démographes prédisent que nous serons au rythme actuel, environ 10 milliards autours de 2040.

Ces perspectives ont de quoi interpeller notre conscience quant à ce qu’il adviendra des générations futures.

Durant les premières décennies, nous avons connu un accroissement spectaculaire de la consommation d’énergie et des ressources naturelles, l’extension sans frein des périphéries urbaines, l’augmentation du trafic automobile qui asphyxie nos cités, la régression de la biodiversité pour cause de production agricole intensive, etc…

Les enjeux du developement durable

Tout porte à croire qui si nous continuons à accroître notre pression sur la planète, le pire est à craindre.

Nous ne pouvons admettre un développement qui compromette celui des générations futures. C’est la notion de développement soutenable ou durable, énoncée face aux citoyens de la planète entière lors du sommet de la terre de Rio, en 1992. Il reste encore à passer ce principe dans les faits.